*
Startseite-Info-1
blockHeaderEditIcon

 50 ans en 2016 

Unterseite-Bild-1
blockHeaderEditIcon
judo3
blockHeaderEditIcon

|| Histoire du Judo

L'histoire du Judo est intimement liée à celle du Ju-Jitsu.
 
Il faut remonter à l'an 330 avant Jésus-Christ pour trouver dans le "Nihon Shoki", le "Chikara Kurabe" (concours de force), la lutte la plus ancienne connue historiquement, entre Nomino Sukune et Taima No Kehaya.
A cette époque, la lutte se faisait à coups de pieds, de poings, de projections, etc... (les luttes se terminaient soit sur blessures, soit par KO de l'adversaire.)

Au 12ème siècle (1156-1185, époque Gempei, les coutumes guerrières étaient les suivantes: Les adversaires arrivaient à cheval, à environ 150 m, ils tiraient à l'arc, puis s'approchaient et combattaient au sabre pour terminer au corps à corps. Lorsque l'on tombait du cheval, on tirait l'adversaire à terre pour lui trancher la gorge, il ne fallait pas laisser l'adversaire se relever.

Les deux adversaires au sol ou debout devaient connaître des parades pour éviter de se faire blesser aux bras, aux jambes ou de se faire transpercer. Apprendre ces techniques est devenu très important. Au 15ème siècle, la guerre civile se généralise et les armées ont besoin de beaucoup de soldats. Des personnes douées formaient les soldats à ces formes de défense.

  • Besoin de connaître ces méthodes pour les samurais sans sabre, les gardiens de prisons et les policiers devant arrêter des malfrats.
  • Nécessité de techniques à mains nues pour maîtriser l'adversaire.
  • Besoin des gens du peuple d'apprendre les techniques d'auto défense. 

Cette nécessité a occasionné la naissance de la première méthode de Takeuchi-Ryu en 1532. Ensuite, naquirent plusieurs autres méthodes.

Maître Jigoro Kano en 1877 (il a alors 17 ans) apprend le Ju-Jitsu avec Hachinosuke Fukuda. Son enseignement consiste, quand Jigoro Kano demande l'explication et la démonstration d'une technique, à lui faire subir la projection sans explication. Jigoro Kano perçoit qu'il doit comprendre et acquérir la technique avec son corps.

Le 14 août 1879, Maître Fukuda décède et sa veuve demande à Jigoro Kano de lui succéder dans son dojo, elle lui remet alors le livre d'instruction; il reprend donc son enseignement.

Jigoro Kano trouve passionnant d'enseigner, mais il se rend compte qu'il n'a plus l'occasion de s'entraîner. Il s'inscrit comme assistant auprès de Me Masatomo Iso qu'il a connu lors de la visite du général Grant (qui devienbra le 18ème président des USA) à Tokyo le 5 août 1879. Lors du passage du général Grant, Maîtres Iso et Fukuda firent une démonstration de kata Tenshin shin yo ryu, Jigoro kano et Godai firent une démonstration de randori (exercice de combat sans résultat; Me Iso l'accepte comme assistant. Me Iso commençait par l'exercice des kata, puis par le randori. Jigoro Kano apprit les kata directement de Me Iso. Au décès de Maître Iso, Jigoro Kano cherche à nouveau un professeur de Ju-Jitsu et il trouve Maître Tsunetoshi Iikubo avec lequel il apprend la méthode Kitoryu. Le nage-waza de Kitoryu était magnifique. Jigoro Kano apprècia le nage-waza et les kata de Kitoryu ainsi que le katame-waza et les kata de Tenshin shin yo ryu.

C'est avec ces merveilleuses techniques que Me Kano ouvrit le Kodokan dans le temple d'Eishoji en 1882.

Me Ikubo vint aussi enseigner les kata et randori au début du Kodokan. Les deux méthodes de ju-jitsu que Me Kano a étudiées dans les premières années sont les suivantes:

Tenshin shin yo ryu a été fondée en 1861 environ par Matauemon Iso. Cette méthode de ju-jitsu fut la dernière qui a été développée au Japon. Me Iso a étudié Ryo shin ryu puis Shin no shin do ryu. Il a combiné ces deux méthodes pour former Tenshin shin yo ryu.Le Maître de Jigoro Kano, Masatomo Iso est le 3eme successeur de Matauemon Iso qui est autant estimé au Japon que Maître Hachinosuke Fukuda. Kitoryu, le ju-jitsu  de l'école Kito, l'un de ceux qui a le plus influencé la formation du Judo Kodokan actuel.

Depuis l'époque d'Edo, l'identité supposée du fondateur de cette école est selon Maître Oimatsu, Toshifusa Ibaraki (1639); Fuju Yoshimura, Yoritsume Horita et Sadaka Takino lui auraient succédé.

L'esprit se cette école a été influencé par les leçons du Révérend Takuan, qui enseignait que l'art martial ne visait pas uniquement le perfectionnement de la forme ou de la technique, mais également l'entraînement mental et moral pour atteindre un état spirituel d'abandon de soi. Le système de la recherche de la connaissance a été mis en place au départ pour entraîner le corps et pour cultiver l'esprit à travers les techniques. Selon la coutume, les bases de ce système fondées par Toshifusa Ibaraki furent développées par Fuju yoshimura dans ses formes actuelles.

En mai 1882 Jigoro Kano ouvre son école à Eisho-ji. Maître Kano à donné à son art le nom de Judo, soit le chemin de l'apprentissage par l'utilisation efficace du corps et de l'esprit; le nom de Kodokan signifie l'endroit où l'on apprend la voie, le chemin.

En octobre 1893, Jigoro Kano recherche avec soin à maîtriser cette méthode de Kito-ryu, et Me Iikubo lui remet le manuel d'instruction ainsi que le diplôme de maîtrise de cette école.

A sa création, le Kodokan compte 12 tatamis. Grâce au bon enseignement de Me Kano, ses élèves progressent avec succès et le nombre de pratiquants augmenta rapidement. Il dut déménager plusieurs fois dans des dojos plus grands.

En décembre 1933, le Kodokan s'établi à Suidobashi et en janvier 1934 il se dote de 514 tatamis. En mars 1948, il s'établi définitevement à Kasuga  où il se trouve encore aujourd'hui. En 1984, il subit des transformations et s'agrandi.


Le 13 février 1938, Jigoro Kano s'embarque pour le Caire avec l'intention d'obtenir du CIO les 12èmes JO d'été à Tokyo; il arrive au Caire le 8 mars 1938 et obtient du CIO les JO à Tokyo pour 1940.Au retour de son voyage, il s'arrête à Athènes et assiste aux cérémonies en l'honneur de Baron de Coubertin (ex président du CIO). Il se rend ensuite Italie et en France avant de s'embaquer pour New-York où il rencontre des membres du CIO des USA puis continue son périple de Seatle à Vancouver.

De Vancouver, il embarque sur le Hikawamaru pour rentrer au Japon. Il décède sur le bateau des suites d'un pneumonie le 4 mai 1938 à 5h.33 ( heure du Japon); il a alors 79 ans.

Malheureusement, les 12èmes JO de Tokyo seront annulés en raison de la guerre, mais en octobre 1964 Tokyo se voit enfin organiser les 18emes olympiades d'été. A cette occasion, le Judo devient officiellement discipline olympique.

L'évolution rapide du judo amena la création de l'union européenne (UEJ) en 1948, suivie en juillet 1951 de l'organisation par quelques nations de la fédération internationale de judo (FIJ) et en 1952, de l'entrée du Japon comme membre de la FIJ qui gère le judo tel qu'il est aujourd'hui.
 

Galerie_img
blockHeaderEditIcon
Galerie de photos
Startseite-Slider-3
blockHeaderEditIcon
Galerie vidéo
blockHeaderEditIcon
Galerie vidéos
Startseite-Slider-4
blockHeaderEditIcon
Startseite-Titel-3
blockHeaderEditIcon
Newsletter
Startseite-Text-1
blockHeaderEditIcon
Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir les informations sur les activités du club.

   
Startseite-Slider-2
blockHeaderEditIcon
Startseite-Titel-4
blockHeaderEditIcon
Sponsors
Startseite-Slider-Sponsoren
blockHeaderEditIcon

Startseite-Text-5
blockHeaderEditIcon
Startseite-Titel-2
blockHeaderEditIcon
News
Pseudo :
User-Login
Votre E-mail
Veuillez entrer un code postal valide.
Veuillez entrer un numéro de téléphone valide.
Veuillez corriger ce champ pour continuer.
Veuillez indiquer le nom et le prénom.